Arkanoïd DS – Test

1196240100-1.jpg

Décidément notre chère petite DS n’est pas une console comme les autres. Elle est capable de nous proposer des jeux totalement innovants dans leur principe comme Cooking mama ou le célèbre Docteur Kawashima et dans leur façon de jouer ou bien nous ressortir des jeux qui ont écrit l’histoire des jeux vidéos il y a plus de 20 ans. Car c’est au tour de Taïto de nous rafraichir la mémoire en nous proposant son célèbre Arkanoid.

Je vous parle d’un temps …
Oui que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître car c’est en 1986 qu’Arkanoid est sorti en arcade. Pour les plus jeunes je vais exposer les principes de bases de ce jeu. Le but est des plus simples. Le joueur dirige une petite raquette en bas de l’écran qui doit renvoyer une petite balle qui doit elle même aller détruire un mur composer de petites briques en haut de l’écran. Ces petites briques une fois détruites peuvent laisser échapper des bonus comme des balles multiples, missile, raquette plus grande ou bien des malus (raquette plus petite ou balle plus rapide par exemple). Une fois toutes les briques d’un tableau détruites on passe au niveau suivant et ainsi de suite. Le jeu se complique légèrement car certaines briques nécessitent d’être touchées plusieurs fois avant de disparaître. C’est le principe des jeux nommés « casse-briques ». La particularité de ce jeu à sa sortie est qu’il ne se jouait pas à l’aide d’un joystick classique mais d’une petite molette qui apportait une très grande maniabilité au jeu et permettait de donner des effets à la balle.

Quand la DS se transforme en borne d’arcade…
Et pour rappeler le bon vieux temps Taïto a merveilleusement bien fait les choses. En effet, le jeu est proposé en bundle avec une petite molette à brancher sur le port GBA de la DS. Et là je peux vous garantir que les sensations de jeu sont identiques à la version arcade. La molette est très souple et n’a pas de fin de course. Le système de roulement rappelle vraiment la borne : du bonheur !
Pour les puristes « DS » il est également possible de diriger la raquette au stylet ou tout simplement avec la croix de direction. Cependant pour une jouabilité optimale je vous conseille très vivement l’utilisation de la molette. Il est ainsi beaucoup plus facile de diriger la balle et de lui donner la bonne trajectoire. Le facteur chance est donc beaucoup moins présent.

Retour vers le futur…
D’un point de vue visuel et sonore le jeu a subit un gros lifting. Les graphismes et couleurs sont très psychédéliques et les musiques un poil techno. Ceci dit le jingle de démarrage à été remixée pour le plus grand bonheur de nos oreilles.
Même si le principe du jeu est identique à celui d’il y a 20 ans, Taïto propose un mode online au jeu en wifi local et via la NWC jusqu’à 4 joueurs. L’idée est bonne et nous ne pouvons qu’être réjouis.
Pour ce qui est du mode solo 3 types de jeu sont proposés :
– Le mode clear game qui consiste à détruire la totalité des briques de chaque tableau. 5 tableaux composent 1 niveau et à la fin de chacun des niveaux le choix entre 2 routes est proposé. Il est ainsi possible de varier les tableaux d’une partie sur l’autre. Avant la partie, le joueur paramètre son type de maniabilité (molette, stylet ou croix de direction), son nombre de vie ainsi que le niveau de difficulté. Que du classique.
– Vient ensuite le mode Quest qui est peut être un peu plus intéressant et moins répétitif car plus accès sur la technique. Ce mode de jeu vous propose diverses missions à réaliser dans un temps limité. Par exemple détruire 3 briques jaunes en 45 secondes.
– Dernier mode de jeu « vs Com » qui reprend le même principe que le mode multi mais cette fois ci il faudra jouer contre la console. Le but est de terminer le tableau en premier. Moins fun que contre un joueur « humain ».

Rien de bien nouveau dans cette version DS remise au goût du jour mais la petite molette vendue avec le jeu justifie à elle seule l’achat du bundle. Si vous êtes amateur de casse briques ou un nostalgique de plus de 30 ans, ce jeu est fait pour vous… autrement passez votre chemin.
A noter que le test est fait depuis une version japonaise du jeu et qu’aucune date de sortie européenne n’est annoncée.

Note : 12/20

Visits: 6

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *