Lone Survivor Director’s Cut – Test sur Nintendo Wii U eShop

Sorti en mars 2012 sur PC et Mac, revu et amélioré dans sa version estampillée « director’s cut » sortie sur PS3 et Vita il y a 1 an, voilà que débarque enfin un phénomène sur l’eShop, pour ravir tous les heureux possesseurs de WiiU. J’ai nommé Lone Survivor, une vraie perle développée par un seul homme, Jasper Byrne. Eteignez la lumière, montez le son, isolez toute source de bruit et prenez place pour un voyage ludique angoissant au possible…

C’est d’ailleurs avec ces indications que le jeu démarre. Un conseil précieux pour amener à l’immersion totale dans ce monde où l’on contrôle un héros sans nom, qui découvre petit à petit l’étendue des dégâts causés par une épidémie arrivée d’on ne sait où. Des monstres affamés apparaissent à la place d’humains normaux, laissant sous-entendre que notre petit bonhomme serait seul survivant (tient, on dirait le titre !). Après une petite intro, un rêve apparemment, le voilà pourtant bien décidé à retrouver tout rescapé possible, car il ne veut pas mourir seul… On retrouve notre héros dans sa chambre d’immeuble où le réveil semble dur, très dur. C’est qu’il est fragile ce p’tit gars. Il a des besoins vitaux évidents, comme manger et se reposer. Il va falloir trouver des denrées pour qu’il reprenne des forces et également le ramener au lit pour qu’il se repose. Et cela toutes les… dix minutes environ. Sans quoi, il sera épuisé et sera la proie des monstres qui rôdent. Des allers-retours inévitables en perspective mais qui n’auront pas de réel impact sur la bonne progression de l’histoire. Celle-ci se laisse découvrir petit à petit et réserve son lot de surprises, qui feront notamment bondir bon nombre d’entre vous grâce également à l’ambiance générale du titre.

Jeux de lumières travaillés, musiques et bruitages détonants, détails graphiques par-ci par-là, tout est magistralement maîtrisé pour donner des sueurs froides aux plus téméraires explorateurs des mondes obscurs. La progression de l’aventure sera de ce fait immersive à souhait et c’est vraiment là LE point fort de Lone Survivor. Chaque porte que vous ouvrez fera monter votre dose d’angoisse. Devoir trouver de la nourriture et des objets, tels que des piles pour votre lampe de poche ou des munitions pour le pistolet, sera une source de stress supplémentaire étant donné leur rareté. Cela vous obligera à explorer toutes les pièces dans les moindres détails, à trouver parfois d’autres moyens pour contourner le problème, et même trouver des quêtes secondaires. Non content d’en rester là, notre cher Jasper agrémente sa création de plusieurs fins possibles. Pour cela, il a créé une aventure tentaculaire qui propose plusieurs directions dans l’exploration, en fonction des choix effectués et des secrets découverts. Une aubaine qui vous permettra de profiter de ce soft fabuleux pendant 4 à 6 heures, et même plus tant votre désir de replonger dans cet océan de peur sera présent.

C’est avec un mouchoir trempé de sueur que l’on peut dire que Lone Survivor est absolument démentiel. Sans prétention aucune, ce titre indépendant démontre qu’il n’y a pas besoin d’un budget exorbitant pour plaire, mais que le succès et la réussite vient de ce qu’il y a l’intérieur. Doté d’un gameplay bien pensé, d’une ambiance qui ferait paniquer un paresseux, et d’une réalisation aux petits oignons, Jasper Byrne nous a livré un titre grandiose, enfin proposé sur l’eShop, à 11,99€. L’attente fut longue pour les possesseurs de WiiU, mais il ne faut surtout pas manquer l’immanquable !

Note globale : 17/20

Visits: 10

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *