Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Londres 2012 : Test sur Nintendo Wii

C’est désormais un rituel. Chaque Noël précédant une année olympique, SEGA nous gratifie d’un party-game Mario & Sonic sous le signe du sport et du fun. Après un premier opus consacré aux Jeux Olympiques d’été de Pékin sorti fin 2007 et un second pour les JO d’hiver 2010, c’est au tour des JO de Londres 2012 d’être mis à l’honneur, plus de six mois avant l’ouverture de la compétition.

On prend les mêmes ?

Et puisque l’on ne change pas une équipe qui gagne, SEGA invite, cette fois encore, la bande à Mario et à Sonic : Luigi, Shadow, Bowser, Daisy, Yoshi, Waluigi, Wario, Dr. Eggman, Knuckles et l’incontournable princesse Peach, dont les cris sont aussi stridents que ceux de Monica Seles en son temps, répondent présents ! Soit une vingtaine de personnages emblématiques, ayant chacun leurs propres forces et faiblesses, réunis dans 4 catégories : Habileté, Puissance, Vitesse et Complet.

Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Londres 2012, c’est un peu plus de 20 épreuves classiques des Olympiades, que vous découvrirez en passant aux commandes. Seul ou à plusieurs, en équipe avec vos amis ou contre eux, de quoi passer de bons moments en cette période de fêtes propice aux longs après-midis réunis devant votre console préférée.
Le gameplay de ce troisième opus reste similaire aux précédents : il vous faudra secouer de la WiiMote, et parfois du Nunchuck, pour remporter les challenges qui se présenteront à vous. Les épreuves reines des JO sont évidemment au rendez-vous en Mode Libre et côtoient de nouvelles venues dans la série. S’enchaînent athlétisme (100m, relais 4×100, 110m haies, javelot, marteau, saut en longueur,…), natation (nage libre, natation synchronisée, …), escrime, football, tir, cyclisme, canoë-kayak, beach-volley, tennis de table, trampoline ou encore équitation.

Un gameplay revu à la baisse

SEGA a pris le parti de s’ouvrir à un public encore plus large en simplifiant les règles. Entre des nouveautés peu enthousiasmantes comme le football ou l’équitation et une jouabilité revue à la baisse sur des épreuves comme le trampoline, il y a de quoi faire grise mine. Finies les combinaisons de touches AABCAA à effectuer avec précision et à vitesse grande V. Pour marquer un maximum de points au trampoline, il suffit désormais d’effectuer des figures en l’air en agitant WiiMote et Nunchuk dans tous les sens. Au revoir dextérité et réflexe, bonjour grand n’importe quoi.
Du côté des épreuves de natation, on note la même régression avec la possibilité inédite de ralentir la cadence tout en titillant la zone rouge, sans pour autant se retrouver à l’arrêt en pleine piscine olympique.
On regrette aussi la mise à l’écart du WiiMotion Plus, dont l’absence se fait cruellement sentir dans le tennis de table où la précision aurait été de mise.

Ceci étant, Mario & Sonic aux JO de Londres 2012 nous réserve quand même quelques bonnes surprises comme l’arrivée des séduisantes épreuves de cyclisme. Jetez donc un oeil à la course par équipe où le joueur 1 pédale à fond la caisse tandis que ses équipiers jouent de la Wiimote pour rester dans son sillage et suivre ses trajectoires, avant de prendre le relais. Fou rire et crampes garantis !

De rêve et de folie ?

Au mode libre viennent s’ajouter les épreuves de rêve, qu’on ne vous présente plus, avec leur lot d’effets spéciaux bluffants. Toujours aussi fraîches et amusantes, ces 10 activités représentent une véritable bouffée d’air frais dans un jeu par trop linéaire et familier.

Un troisième mode de jeu, inédit celui-ci, s’invite également au programme. Avec Londres en folie, vous parcourez les rues de la capitale britannique, transformée en vrai terrain de jeu. A la manière d’un jeu de l’oie ou d’un Mario Party, en proie à des règles toutes aussi ridicules qu’injustes, vous voilà plongé dans une compétition en pleine City, entre Big Ben et la Tour de Londres, face à 3 adversaires. Au travers d’une cinquantaine de mini-jeux, allant du quizz à des épreuves de mémoire en passant par des courses-poursuites, vous collectionnerez patiemment des vignettes à coller dans votre album.
Avec des épreuves très courtes de qualité inégale, et de trop fréquentes pauses, Londres en folie permet néanmoins d’allonger sensiblement la durée de vie du jeu.

Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Londres 2012 est avant tout un cadeau pour les fans du plombier et du hérisson bleu, qui se régaleront des bonus qui les attendent. Entre tuniques à l’effigie des héros et musiques emblématiques des univers Sonic et Mario à débloquer, SEGA gâte ses fidèles !

Conclusion

Si l’on ne peut nier les qualités intrinsèques de ce troisième volet consacré à l’Olympiade londonienne 2012, force est de constater que la série des Mario & Sonic aux Jeux Olympiques a perdu de sa fraîcheur. Épreuves disparues, jouabilité remodelée ou trop assistée, gameplay pas franchement renouvelé, le jeu ne révolutionne pas le genre. La Wii est en fin de vie, ses licences phares s’essoufflent, ses fans s’ennuient…

Note : 14/20

Visits: 14

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *