Disaster Day of Crisis : le test !

001_disastersized.jpg

Aujourd’hui, on vous propose un test pour le jeu qui a fait un peu de bruit lors de sa sortie sur Wii puisqu’il constitue un des premiers jeux d’action disponible sur la petit boite blanche japonaise : DISASTER. Allez, on est sympa, on va vous dire pourquoi ça arrache, ça explose et qu’on prend son pied, juste parce que c’est divertissant comme un Die Hard.

Une journée en enfer

Ray est un garçon beau, fort et spirituel qui effectue des missions de sauvetage pour le GAS (Groupe d’Assistance et de Sauvetage). Il a toujours des phrases rassurantes pour les imprudents flippés qu’il vient récupérer genre « Si vous tombez, je m’envolerai pour vous rattraper ».

Et là, c’est le drame…

Lors d’une intervention sur le mont Aguilas, lui est son pote Steve, sont surpris par une éruption volcanique. Après moult péripéties et tentatives d’aide, il verra son ami mourir devant ses yeux après lui avoir promis de prendre soin de sa sœur (ils étaient déjà orphelins et la pauvre Lisa, c’est son nom, se retrouve maintenant seule) et de lui remettre la boussole porte-bonheur de la famille.

Désespéré et beaucoup moins sûr de lui, Ray démissionne du GAS et travaille derrière un bureau du CGRC (Cellule de Gestion et de Résolution des Crises).

Mais lorsqu’il apprend que Lisa a été kidnappée par une ancienne unité du SURGE, il se doit d’intervenir pour la promesse faite à son ami. C’est alors que vous prenez le contrôle du personnage qui va devoir libérer une charmante jeune fille des griffes de ces terroristes qui ne tardent pas à récupérer une ogive nucléaire tout en survivant aux nombreuses catastrophes naturelles qui s’abattent bizarrement sur lui à ce moment là.

Si Bruce WILLIS est là, on s’en sortira…Sinon, ça va être galère !

Va falloir être au taquet

C’est quand même hallucinant le nombre de m….. qui vont tomber sur la tête de ce pauvre Ray en une seule journée : séisme, ouragan, tsunami sachant qu’il va devoir en même temps, se taper des tireurs d’une unité d’élite pour libérer la douce Lisa.

Au cours des premières missions, vous pourrez pendre en main la wii-mote et le nunchuck pour une maniabilité assez intuitive et facile avec une richesse importante des mouvements (notamment de sauvetage) et des menus (changement d’armes, prise de nourriture, de médicaments…). Dans toutes les missions, 3 phases principales : tirer sur tout ce qui bouge et qui ne semble pas sympathique et récupérer les armes et munitions un peu partout, sauver les personnes en danger, fuir avant que tout s’écroule.

C’est du grand jeu d’action puisque l’apnée est permanente, il n’y a pas de moment d’attente, d’ennui : c’est une course continue. On ne réfléchit pas et j’aurais tendance à dire que c’est ça qui est bon : comme dans Die Hard 4, on sait que c’est pas possible de faire péter un hélico avec une voiture et une rampe de péage mais franchement, quelle importance ?

Maintenant, vous pouvez respirer

Dans le registre de l’action, ce jeu est un must. Graphiquement, dans l’action comme dans les cinématiques, c’est abouti comme rarement sur un jeu Wii, la maniabilité est riche et agréable. On peut regretter une durée de vie un peu limitée mais le densité de l’action font vite oublier qu’une dizaine d’heures suffit à plier le jeu (hors missions annexes).

L’histoire et l’action permanentes sont un pur bonheur d’explosion façon mélange de films d’action (Twister, 24, Die Hard…) et parce que ce n’est ni intelligent, ni éducatif : quel pied !

16/20.

Visits: 6

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *