Inazuma Evelen Go Ombre / Lumière – Test sur Nintendo 3DS

“Inazuma Eleven Go Ombre / Lumière” sont les nouveaux épisodes 3DS de la saga de jeux vidéo de football/rpg “Inazuma Eleven” dont la nouvelle série “Go” est un dérivé. Malgré l’impression de sorties rapprochées pour les titres Inazuma, ces deux derniers arrivent avec plus de deux ans de retard sur la sortie japonaise.

Gameplay :

Il n’est pas vraiment utile de revenir sur le principe de “Inazuma Eleven” qui est une série de simulation de jeu de football, avec un scénario de bout en bout, des joueurs à recruter et de statistiques à améliorer. Dans les grands lignes, on retrouve exactement tous les aspects de la série animée culte “Olive et Tom / Captain Tsubasa”. D’ailleurs “Inazuma Eleven” existe aussi en anime et en manga.

Une fois de plus dans “Inazuma Eleven” vous devrez passer beaucoup de temps à discuter avec des personnages pour avancer dans l’intrigue (qui est intéressante), explorer des lieux et recruter des joueurs plutôt qu’à jouer des matchs. Dans “Inazuma Eleven : Go”, le jeune héros très passionné de foot s’appelle “Arion Sherwind” car l’histoire se déroule dix ans après la victoire d’Inazuma Japon au tournoi FFI. Pour le recrutement : soit vous récupérez un joueur suite à la victoire sur un défi 5 contre 5, soit vous l’achetez grâce à des points d’amitié.

Les différentes activités sont assez variées : des matchs amicaux ou inscrits dans les scénario à 11 contre 11, les défis à 5 contre 5 pour récupérer des objets et des joueurs, de l’exploration et des discussions avec les autres personnages. Cependant, rapidement c’est toujours la même mécanique qui se répète surtout dans les matchs contrôlés au stylet. Si l’on ajoute à cela un manque de difficulté sur l’ensemble du jeu, on constate effectivement que ce titre s’adresse aux jeunes garçons de l’école élémentaire, en leur proposant un jeu très calibré 8-14 ans.

Un mode multijoueur est disponible en wifi local, il autorise des matchs jusqu’à 4 joueurs et l’échange de joueurs pour Streetpass.

Les différences entres les versions Ombre et Lumière sont légères, avec certains joueurs spécifiques, des techniques spéciales et esprits guerriers réservés à l’une ou l’autre des versions). Ces contenus se débloqueront petit à petit quand vous rencontrez un joueur qui possède la version opposée à la vôtre.

Graphismes :

La réalisation visuelle est d’un très haut niveau : ce jeu bénéficie des graphismes du dessin animé, qui sont originaux et soignés. Pas de mystère, on retrouve derrière cette licence l’immense Studio Level 5, responsable des jeux “Dragon Quest” et “Professeur Layton”. Il faut aussi noter que le jeu est robuste, fluide et sans aucun bug.

Sons et Musique :

Le doublage est aussi celui du dessin animé, les musiques par contre pourront paraître un peu répétitives après plusieurs heures de jeu.

Bilan :

Un jeu au service des fans, avec une histoire bien travaillée. Une dizaine d’heure de jeu qui donnent toute satisfaction aux fans de la licence.

Note : 15/20

Visits: 10

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *