Le Top 3 des pires jeux vidéo… de poker !

Cet article est dédié aux allergiques au poker qui, depuis quelques mois, subissent la déferlante du poker en ligne dans les médias français : publicités intempestives, sponsoring, émissions, reportages, etc… Pire être sur le web, où pop-ups, spams et animations flash psychédéliques et dédiées au poker nous font regretter le (bon vieux) temps où cette activité était encore illégale sur notre territoire. A l’heure où les jeux vidéo de poker se multiplient sur nos consoles, vengeons-nous un peu et jetons un oeil, narquois et caustique, sur le Top 3 des pires titres de poker jamais parus (même si un bon Top 30 n’aurait certainement suffi).

3 : Vegas Dream
Juger aujourd’hui les jeux vidéo d’antan à l’aube des graphismes et des performances technologiques n’a que peu de sens. Un Alone in the Dark, s’il a perdu de sa superbe et si ses couleurs criardes ne font plus rêver personne, a tout de même révolutionné le secteur et reste une référence, un jeu charnière. Mais certains titres n’ont pas aussi bien vieilli et croulent sous le poids des ans. Vegas Dream, sorti sur NES en 1988, en est un bon exemple. Difficile de distinguer trèfle et pique tant le moteur graphique de la NES est mis à mal. Malgré la présence de plusieurs variantes de jeux de casino et de site de poker en ligne. Vegas Dream demeure aujourd’hui encore totalement injouable.

2 : Texas Hold’em Poker
Les joueurs de PC se rappellent certainement de The Elder Scrolls 3: Morrowind qui, bien qu’il restait un excellent titre, récoltait aisément la palme du jeu le plus buggé de l’histoire. Bugs de collision, quêtes irréalisables, tout y passait ! Texas Hold’em Poker suit le chemin de ce dernier, et avec ses nombreux bugs, mérite amplement sa place dans le top 3. Non seulement les erreurs de programmation du jeu, développé par Majesco pour Nintendo DS, deviennent gênantes, mais elles rendent, en plus, le titre complètement bancal : impossible, dans certains cas, de check/folder sans voir le jeu freezer (plus qu’embêtant pour les experts en la matière !). Comme si le Speed Booster de Metroid Other M faisait planter la Wii, griller la TV, et couper le courant de tout un quartier…

1 : Sexy Poker
Sexy Poker est au poker en ligne ce que Plan 9 from Outer Space est au film de science-fiction. Au programme : mauvais goût, réalisation infâme et controverses médiatiques.
Le but du jeu, si tant qu’il en ait véritablement un, est de dévoiler des images de jeunes filles peu vêtues, au fur et à mesure de vos victoires au Holdem Poker. Une quinte royale au Showdown, et ce sont les quelques sprites de la poitrine d’une héroïne qui s’affichent devant vos yeux ébahis. Bien entendu, l’intérêt est plus que limité à court-terme : tellement de sites Internet permettent d’assouvir vos instincts lubriques plus rapidement que ne le fait Sexy Poker (d’ailleurs censuré puis interdit aux moins de 18 ans en Australie), et ce d’autant que les graphismes s’avèrent de très piètre qualité.
Si Plan 9 from Outer Space a survécu au temps en devenant un film culte, dès sa sortie sur Wii l’an dernier Sexy Poker a, quant à lui, très vite rejoint le puits sans fond des innombrables daubes ludiques de l’histoire des jeux vidéo.

Visits: 7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *