The Conduit – Test Wii

High Voltage est un studio de développement qui a toujours voulu développer en exclusivité sur la console de salon de Nintendo. Premiers défenseurs du hardware de la machine Wii, Hight Voltage Software veut prouver que la console est capable de faire tourner duj jeu propre, hardcore gamers, de montrer une foule d’effets visuels et qu’elle en a dans le ventre si on s’en donne les moyens. Premier jeu annoncé en ce sens : The Conduit. Dans les derniers salons de jeux-vidéo, The conduit marque le pas et obtient de bonne critique comme étant le jeu le plus “beau” tournant sur la console Wii. Outre une promesse technique, les développeurs veulent que ce titre orienté FPS inclue les derniers gadgets annoncés par Nintendo : Wii Motion Plus, Wii Speask, Nintendo Wi-Fi Connexion performant etc. Voyons cela.

On passe a quelques petits points notables. Vous incarnez Michael Ford, un agent secret travaillant pour une obscure organisation connue sous le nom de “Cartel”. Grossomodo, il vous faudra venir à bout d’une invasion extraterrestre qui a rapidement mis la ville de Washington sens dessus dessous. Les vilains aliens en question ne se contentent pas d’ouvrir des portails dimensionnels pour faire rappliquer leurs compatriotes , ils asservissent aussi les soldats humains à l’aide d’une étrange toxine et en font ce qu’ils veulent. Seul méthode : les tuer. The Conduit reprends donc des parts de scénario du fameux Perfect Dark et sa Data Dign Corporation, disponible sur votre bien aimée N64.

D’emblée, on va commencer avec la première bonne surprise concerne justement la prise en main du jeu car Hight Voltage a pensé à pas mal d’éléments. Le gameplay propose la combinaison bien classique Wiimote/Nunchuk pour viser et se déplacer mais vous pouvez entièrement paramétrer la vitesse de déplacement du réticule pour trouver un réglage qui vous convienne. On a déjà vu des FPS plus nerveux sur d’autres supports mais le rythme du jeu est ici tout à fait adapté à ce gameplay un peu particulier. The Conduit propose également une reconnaissance des mouvements assez bien exploitée : il est facile et presque inné de donnez un coup sec avec le Nunchuk pour lancer une grenade ou gigotez la Wiimote pour frapper d’un coup de crosse. La croix directionnelle est utilisée pour choisir les armes ou pour zoomer. Metroid Prime 3 Corruption semble avoir un concurrent…. The Conduit s’y inspire un peu avec son système de verrouillage des cibles à peu près identique à celui de Samus Aran. Si vous aimez la MorphBall de Samus Aran, The Conduit utilise aussi une petite boule nommé ” Œil ” afin de débloquer des situations ou de faire voir des choses non visible à l’œil nu.

Sur le plan technique, en effet The Conduit rivalise avec Super Mario Galaxy et Metroid Prime 3 Corruption. The Conduit met la barre haut en tournant à 60 images par seconde et appliquant en même temps des effets très dynamiques aussi bien sur les personnages que sur les décors. Bref, vos yeux vont aimer les ombres projetées, les effets de volumes dynamiques, les effets de lumières. En gros : leur moteur Quantum 3 c’est du lourd pour la console Wii. Même en mode multi cela ne désemplis pas. The Conduit s’inscrit dans la catégorie des jeux les plus techniquement aboutis de la console Wii.

Finir le mode solo ne prendra qu’un peu moins d’une dizaine d’heures. C’est là ou il faudrait dans la mesure de votre possible, que vous essayez le mode online Nintendo Wi-Fi Connexion. Car les fans de ce genre de jeux vont adorés. Prolongeant la durée de vie de The Conduit, le mode online en a dans le ventre. The Conduit Online permettra de jouer jusqu’à 12, et aussi l’utilisation du Wii Speak ( microphone utilisé dans le jeu Animal Crossuing Let’s Go To The City Wii ). De quoi passer quelques heures sur du deathmatch, capture the flag, team deathmatch, chasseur de prime et d’autres encore.

Conclusion : The Conduit est bien le jeu qui a tenue la majorité de ses promesses, effets visuels garanties, ambiances boostées, ça pulse, ça shoot, ça online, bref, même les musiques collent très bien à l’ambiance. On notera de légés bugs mais rien de bien grave. Un peu dommage que le mode solo ne soit pas un poil plus long mais le mode online comble ce petit détail.

Note : 17/20

Visits: 9

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *