DodoGo : Test sur DSiWare

Même Calimero les aime : C’est trop injuste

Les Dodos sont arrivés sur le DSiWare vendredi dernier pour notre plus grand plaisir. Ce petit jeu de réflexion ne paie pas de mine au premier abord mais nous sommes bel et bien en face d’un lemmings-like et avec un fort taux d’addiction, qui pourrait même devenir une référence dans le domaine.

Mini prix, mini héros, mais ils font le maximum

Le jeu vous coûtera 800 Points Nintendo (environ 8 €) pour un très bon titre DSi. Ca vaut largement le coût !

Les développeurs ont été très inspirés car le scénario (bien que sommaire) tient la route.
Après un raz-de-marée, la petite île de Domo est ravagée et les œufs de Dodos, petits êtred qui ressemblent à des pélicans, se sont éparpillés un peu partout. Le caïman Vinicius et ses acolytes vont tout faire pour vous mettre des bâtons dans les roues et surtout se mettre des œufs dans la bouche ! De là commence l’aventure avec nos amis les œufs de Dodo.

Dès le début du jeu, vous êtes pris en charge par la console avec un premier monde qui fait office de tutoriel, vous guide et vous apprend à diriger les Dodos dans les niveaux qui s’étoffent d’étape en étape. Ainsi vous pourrez dire “Stop” pour arrêter la progression des œufs, tracer des lignes pour éviter de tomber dans un trou qui serait fatal ou encore placer stratégiquement des tremplins pour éviter une mare d’eau ou passer une plateforme plus haute. En tout, c’est une bonne dizaine d’outils qui sont à votre disposition.

Vous devrez prendre soin de vos n’oeuf–n’oeufs préférés : par exemple, une chute trop haute pourrait les craqueler ; ils sont également parfois de mauvaise humeur ou tout simplement confus. Dans ce cas, pas de problème : une petite manipulation de l’écran tactile et hop ! Ca repart !

Tout a été prévu pour que le côté bon enfant soit respecté et on se prend facilement d’affection pour ces sympathiques bébêtes.

Côté jeu, les niveaux sont à l’image du scénario : un point de départ, un nid d’oiseau comme ligne d’arrivée et un relief géographique très dense seront votre terrain de jeu.
De la simple ligne droite à la montée d’une paroie, en passant par le saut en tremplin, la difficulté va crescendo et il n’est pas rare de réfléchir plusieurs minutes avant de trouver la solution du problème. Plus loin dans le jeu, vous ferez la rencontre d’autres animaux, amis ou ennemis, qui devront être utilisés à votre avantage pour finir les différents niveaux proposés.

De nombreux bonus sont à débloquer comme des nouveaux avatars ou des images pour votre galerie, ainsi que des niveaux complets qui vous serviront d’excuse pour utiliser les oeufs crash-tests et compléter votre collection de goodies.
Le tout est bien sûr consultable dans le menu principal, sur l’écran du haut : une synthèse de vos exploits, le temps passé à jouer, le nombre d’oeufs trouvés, vos médailles (bronze, argent, or ou l’oeuf en or). Sur l’écran inférieur : les différentes options, la carte du monde et votre progression.

Conclusion

Dodogo est un vrai jeu bon de réflexion, qui fait beaucoup penser à Lemmings ou plus récemment à Patapon sur la PSP de Sony.

Malgré un côté enfantin trompeur, ce jeu DSiWare mériterait une version cartouche. Rappelez-vous, cela s’est déjà produit avec TV Show King Part qui était WiiWare avant d’être dans le commerce. Avec un panel de joueurs très large (de 7 à 77 ans), ce jeu pour tous pourrait bien devenir un hit si toutefois on lui accorde une chance.

Les développeurs ont bien su tirer profit des ressources de la console Nintendo mais surtout de l’écran tactile.

Sans défaut majeur, son image de jeu pour enfants pourrait jouer contre lui, même si malgré tout, parent et enfant pourront se réunir autour d’une même partie pour déjouer les pièges d’un niveau bien ardu.

A télécharger d’urgence !

Note : 15/20

Visits: 11

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *